L'Oise, de la guerre d'opposition à l'Armistice

La Première Guerre Mondiale dans le département de l’Oise évoque immédiatement l’Armistice en Forêt de Compiègne et la clairière de Rethondes. C’est oublier que le département fut le lieu de l’extrême avancée allemande vers la capitale en 1914, qu’il connut l’occupation pendant trois ans et de terribles batailles en 1918, les Batailles de la Marne.

Ajouter à mon carnet de voyage

De l’invasion d’août 1914 à la signature de l’Armistice en Forêt de Compiègne

L’Oise entre dans le conflit dès le mois d’août 1914 et n’en sortira qu’en novembre 1918, avec la signature de l’Armistice en Forêt de Compiègne. L’Oise a tenu un rôle important dans l’histoire de la Grande Guerre. Situé aux portes de Paris, objectif premier de l’armée allemande, le département connaîtra des combats acharnés au début et à la fin du conflit. C’est sur ses terres que se dérouleront la première victoire de la Marne en septembre 1914, puis la course à la mer, la guerre de position dans le Noyonnais de septembre 1914 à mars 1917, mais aussi l’ultime attaque allemande en juin 1918 et l’armistice le 11 novembre 1918.

Pour en savoir plus... : http://www.patrimoinedelagrandeguerre.com/oise.htm

> Retour au sommaire

Noyon et Soissons, villes martyres

Durant la Grande Guerre, Compiègne, Senlis, ou Chantilly sont le siège de l’Etat-Major des Armées Françaises, tandis que la zone de front, située entre Noyon et Soissons, est l’objet d’une guerre totale où sont employées les armes les plus sophistiquées (les bombardements toxiques, l’aviation, les chars d’assaut…) et les méthodes répressives les plus condamnables (prises d’otages, exécutions arbitraires, évacuations massives, déportations, etc). La ville de Noyon, détruite à 80% pendant la Guerre, a aujourd’hui retrouvé son charme d’époque. Pourtant, cette maison épargnée par les combats, cette rue ancienne ou ce vieux monument, portent en eux les secrets d’une guerre qui a jadis meurtri toute une génération. Seul ou accompagné d’un guide, une balade à Noyon vous permettra de déchiffrer les secrets d’une ville qui n’a pas oublié ses années de souffrance.

    Pour plus de renseignements concernant la visite guidée de Noyon, sur les traces de la Grande Guerre, contactez l'Office de Tourisme du Pays Noyonnais au 03.44.44.21.88

> Retour au sommaire

Des villes et des villages qui se souviennent

Aujourd’hui encore, l’Oise porte les stigmates de cette période sombre de son histoire. Les pièges et les explosifs pullulaient dans la région, à tel point que ses habitants la dénommèrent « zone rouge ». Trois générations ont passé, bientôt quatre. Pourtant, la Grande Guerre est toujours présente dans les communes de l’Oise, véritables lieux de mémoires, qui portent témoignages de ce que fut le conflit dans l’Oise. Pas un village sans un monument qui rappelle l’horreur des combats, pas une ville qui ne porte dans son architecture le souvenir des offensives. Les nombreux villages touchés rendent hommage aux soldats qui sont tombés sur leurs terres. L’historique des combats se retrace pas à pas, village après village…

Pour en savoir plus... : http://www.patrimoinedelagrandeguerre.com/oise.htm 

> Retour au sommaire

Nos suggestions de week-end

RANDONNEE SUR LES CHAMPS DE BATAILLE DE LA SOMME

Britannique expatrié, amoureux de la Picardie, Colin Gillard n’est ni un homme comme un autre, ni un guide comme les autres… Conteur intarissable, il ...

En savoir plus

Comité Régional du Tourisme de Picardie, 3 rue Vincent Auriol, 80011 AMIENS Cedex 1
Téléphone : (00 33 3) 22 22 33 66 - Télécopie : (00 33 3) 22 22 33 67 - contact@picardietourisme.com
Site internet : www.picardietourisme.com

Découvrez la Picardie !
Tous les bons plans des internautes pour vos week-ends en Picadie sur espritdepicardie.com cliquez ici
Habitants et visiteurs témoignent sur Esprit de Picardie