La Bataille du Chemin des Dames dans l'Aisne

Le Chemin des Dames est une route de crête qui surplombe les vallées de l'Aisne et de l'Ailette, offrant, au-delà de l'aspect historique, de superbes panoramas. Cette route est avant tout associée aux terribles combats de la Grande Guerre. De nombreux sites ont été aménagés le long de cette Route, longue de 35 km environ, pour découvrir le théâtre des grandes offensives.

Ajouter à mon carnet de voyage

Pourquoi « Le chemin des Dames » ?

Le Chemin des Dames, dans l'Aisne

Le Chemin des Dames est depuis longtemps une route stratégique et un exceptionnel chemin de ronde. Les filles de Louis XV, Marie-Adélaïde et Victoire, appelées également « Mesdames de France », l’empruntaient pour se rendre chez leur gouvernante au Château de la Bove, près de Vauclair. Pour faciliter le passage du carrosse royal, elles auraient obtenu que le mauvais chemin du plateau soit pavé. Elles lui ont laissé son nom : Chemin des Dames. Mais c’est la grande guerre de 1914-1918 qui en a pérennisé l’appellation et plus précisément l’échec de l’offensive Nivelle qui entraîna les mutineries de 1917.

> Retour au sommaire

La Bataille du Chemin des Dames

La bataille du Chemin des Dames ou Seconde Bataille de l'Aisne commence le 16 avril 1917 par une tentative française de rupture du front allemand entre Reims et Laon, sous les ordres du Général Nivelle. Malgré la participation des premiers chars d’assaut et un pilonnage intensif de l’artillerie, l’offensive qui devait être le prélude de la victoire finale se transforme en un sanglant échec. Pourtant, Nivelle s’entête à poursuivre l’attaque pendant encore un mois au prix de pertes humaines considérables. Cet échec devient synonyme de la crise de moral qui entraîne les mutineries célébrées par la chanson de Craonne. Nivelle limogé le 15 mai 1917, c’est Pétain qui prend le commandement.

> Retour au sommaire

Les « creutes » du Chemin des Dames

Les creutes du Chemin des Dames

On appelle « creutes », les carrières souterraines au flanc des collines, exploitées depuis l’époque gallo-romaine pour en extraire de la pierre de construction. Dans l’enfer du Chemin des Dames, ces « creutes » constituèrent un lieu de répit et de protection pour les milliers de combattants qui s’y abritèrent des deux côtés de la ligne de front. Tout un aménagement intérieur y fut implanté par les différentes armées : dortoirs, réfectoires, infirmeries, postes de commandement…

> Retour au sommaire

La Caverne du Dragon

La Caverne du Dragon, sur le Chemin des Dames

Dès 1915, l’armée allemande baptisa « Caverne du Dragon » l’une de ces « creutes », en raison du grand nombre de «bouches à feu» (ouvertures où étaient positionnés canons et pièces d'artillerie). Ils la transformèrent en une véritable caserne souterraine avec non seulement des postes de tirs et de commandement mais aussi des lieux de vie et de repos. De la mi-septembre au 2 novembre 1917, les troupes allemandes et françaises y cohabitèrent de part et d'autre des murs de défense construits à l'intérieur par les Allemands.

Située sur la ligne de crête du Chemin des Dames, elle est aujourd’hui réaménagée en musée du souvenir et évoque la vie quotidienne des soldats. Le site surplombe la vallée de l’Aisne et offre ainsi un panorama exceptionnel.

> Retour au sommaire

Nos suggestions de week-end

RANDONNEE SUR LES CHAMPS DE BATAILLE DE LA SOMME

Britannique expatrié, amoureux de la Picardie, Colin Gillard n’est ni un homme comme un autre, ni un guide comme les autres… Conteur intarissable, il ...

En savoir plus

Comité Régional du Tourisme de Picardie, 3 rue Vincent Auriol, 80011 AMIENS Cedex 1
Téléphone : (00 33 3) 22 22 33 66 - Télécopie : (00 33 3) 22 22 33 67 - contact@picardietourisme.com
Site internet : www.picardietourisme.com

Découvrez la Picardie !
Tous les bons plans des internautes pour vos week-ends en Picadie sur espritdepicardie.com cliquez ici
Habitants et visiteurs témoignent sur Esprit de Picardie