Picardie : terre de souvenir

Entre les Flandres et Paris, la Picardie fut longtemps une terre-frontière constamment en alerte, sur laquelle comptait tout le royaume, Paris en particulier, dont elle était le dernier rempart. Perpétuel champ de bataille et d’invasions, contrainte de développer une culture de fortification vitale (comme les forts d’églises en Thiérache ou les fortifications Vauban), elle a subi pillages, ravages et ruines.
Le paroxysme fut atteint lors des deux dernières guerres mondiales, en particulier la première, la « Grande Guerre » qui vit la ligne de front s’établir dans la Somme et dans l’Aisne. Toutes ces épreuves traversées ont développé chez le Picard, des traits de caractère marqués. Ainsi, la méfiance, le repli sur soi mais aussi une grande noblesse dans l’action, une élégance du cœur, la fidélité et une grande capacité d’intériorisation : « un tempérament de cathédrale souterraine… » résume si bien Sophie de Paillette dans son livre « Picardie Corps et âme ».
« Si l’on oublie les guerres et les souffrances qu’ils ont dû endurer, on ne comprend rien aux Picards », affirme l’historien Philippe Nivet. La Picardie, théâtre d’hécatombes, est devenue malgré elle, le tombeau de l’Europe. C’est ici que le mot respect prend tout son sens. Transmettre le souvenir, c’est avoir un profond respect pour ce qui s’est passé. « Il y a une volonté d’éduquer les générations futures avec le souci de ne pas trahir » comme l’explique Yves Fohlen guide à la Caverne du Dragon dans l’Aisne.

« Lorsqu’on m’a proposé de venir travailler ici, j’ai accepté de suite. J’adore la région qui offre une beauté discrète, loin des sites touristiques tapageurs. (…) C’est très émouvant de voir ces tranchées et d’imaginer quelle force surhumaine a animé les soldats pour en sortir et se jeter au combat » confie Arlène King, au Mémorial de Beaumont-Hamel, dans la Somme.
De nombreux circuits et sites ont été mis en valeur pour perpétuer le souvenir des batailles. Le témoignage des guides, habités par cette mission de transmission y est toujours émouvant. Ainsi sur le Chemin des Dames, dans l’Aisne, ou les hauts lieux de batailles de la Somme (Thiepval, Froissy, Villers-Bretonneux, La Boisselle, Pozières ou l’Historial de la Grande Guerre à Péronne qui constitue le point d’orgue du Circuit du Souvenir…).
Dans la forêt de Compiègne, le wagon de l’Armistice a été fidèlement reconstitué. Il permet ainsi de mieux prendre conscience de ce que représente le 11 Novembre aujourd’hui dans le monde. Ces lieux sont des témoignages, ils marquent à jamais la reconnaissance, l’immense respect de toute une région. Un musée, un monument, une stèle, une croix, un nom gravé ici ou là… la mémoire des hommes venus se sacrifier pour la liberté des générations suivantes est honorée comme il se doit et s’inscrit ainsi, dans l’immensité du temps.

Comité Régional du Tourisme de Picardie, 3 rue Vincent Auriol, 80011 AMIENS Cedex 1
Téléphone : (00 33 3) 22 22 33 66 - Télécopie : (00 33 3) 22 22 33 67 - contact@picardietourisme.com
Site internet : www.picardietourisme.com

Découvrez la Picardie !
Tous les bons plans des internautes pour vos week-ends en Picadie sur espritdepicardie.com cliquez ici
Habitants et visiteurs témoignent sur Esprit de Picardie